Travailler "hors les lits" en santé mentale ?

Flers

le Mardi 07 juin 2016

Enjeux et limites des interventions de proximité

Présentation

Il peut sembler anachronique de se poser à nouveau le problème de l’intervention des professionnels de la santé mentale hors des établissements de soin.

 

En effet, un large et déjà ancien mouvement de « désinstitutionalisation » s’est engagé au lendemain de la seconde guerre mondiale. Il promouvait la fin du traitement des troubles psychiques sur le mode exclusif d’un retrait dans des établissements perçus comme générateurs d’enfermement et d’exclusion.

 

Actuellement, sous la pression des restrictions de moyens, là où auparavant un large mouvement humaniste invitait au changement, la question semble ne plus devoir se poser en termes d’alternative, mais comme une injonction à travailler « sans murs », « sans lits », voire sans liens avec ce qui organise la continuité relationnelle des soins.

 

Se pose alors la question d’intervenir directement au domicile du patient, non plus seulement pour y organiser un accompagnement, mais pour y gérer toutes sortes de situations, des plus urgentes au plus chroniques.

 

Que devient alors la place du domicile ? Que devient le cadre de l’intervention soignante dans ce lieu ? Dans quelle position place-t-on l’entourage ? Comment s’organisent les liens indispensables au tissage de la relation à l’autre ?

 

A partir d’interventions témoignant de l’incidence de ces nouvelles pratiques, nous aborderons ces questions pour cerner les enjeux.

 

Lieu

Flers

 

Pour plus de renseignement

Croix Marine