Parution de la thèse "Les Esat de transition une voie de rétablissement"

Parution de la thèse d'Inès de Pierrefeu Les Esat de transition une voie de rétablissement "par et vers" l'emploi pour les personnes vivant avec des troubles psychiques

 

Thèse Dirigée par le Pr Bernard Pachoud et le Pr Marc Corbière

 

Résumé


Le travail constitue un levier de rétablissement pour les personnes vivant avec des troubles psychiques ; de nombreux dispositifs existent pour favoriser leur insertion professionnelle. En France, l’accès à l’emploi pour ce public est encore faible et peu de recherches sont réalisées alors que des pratiques existantes sont intéressantes, notamment celle des ESAT de transition de l’association Messidor, qui visent une insertion en milieu ordinaire pour ces personnes. L’objectif de cette thèse était de décrire ce dispositif de transition « par et vers l’emploi », en le comparant aux pratiques de référence au plan international, et de comprendre comment il peut contribuer à un processus de rétablissement pour les personnes accompagnées.

 

Un volet « Accompagnants » (étude mixte qualitative puis quantitative) a été consacré à décrire et comparer le dispositif par rapport aux pratiques référencées, et à décrire les métiers des accompagnants, conseiller d’insertion et responsable d’unité de production, afin de voir comment ils contribuent au rétablissement des personnes accompagnées. Un volet « Travailleurs » (étude quantitative longitudinale, n=160) a été consacré à évaluer la perception des bénéficiaires en début de parcours et à documenter les facteurs prédictifs de leur maintien en emploi dans l’ESAT, d’une évolution positive vers l’insertion en milieu ordinaire et de leur rétablissement.

 

Les ESAT de transition constituent un modèle ‘hybride’ entre une structure protégée, une entreprise à économie sociale et un programme d’emploi accompagné. Le binôme d’accompagnants, grâce à une posture relationnelle subtile, favorise un changement de regard sur soi. La mise en situation de travail ‘réelle’, avec ses exigences de productivité, conjointement à l’étayage des accompagnants qui soutiennent sans assister, conduit la personne accompagnée à retrouver une estime de soi comme travailleur, un regard sur soi positif et un espoir en l’avenir, aspects-clés d’un processus de rétablissement. Les bénéficiaires ont une évaluation positive de leur situation en ESAT de transition et confirment le rôle-clé de leurs accompagnants et de l’estime de soi comme travailleur, pour favoriser leur maintien en emploi dans l’ESAT, une évolution vers le milieu ordinaire et leur rétablissement.

 

Les implications pratiques concernent le type d’accompagnement à mettre en oeuvre pour ce public ainsi que la formation et l’encadrement à développer pour les accompagnants, afin d’améliorer l’insertion professionnelle et le rétablissement des personnes vivant avec des troubles psychiques en France.


Pour consulter la thèse dans son intégralité vous pouvez vous rendre sur la base de données du Crehpsy Nord - Pas de Calais