Bilan d'activité des GEM

La CNSA publie un biland 'activité des Groupes d'Entraide Mutuelle.

 

"Introduits par la loi « handicap » du 11 février 2005, les groupes d’entraide mutuelle (GEM) sont des dispositifs de prévention et de compensation de la restriction de la participation à la vie sociale organisés sous forme associative. Ils accueillent des personnes aux troubles de santé similaires qui les mettent en situation de fragilité. Les GEM reposent sur la philosophie de la pair-aidance : en regroupant des personnes ayant des difficultés communes, ils valorisent le soutien mutuel et facilitent le lien social, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du GEM.

 

Le principe général est une autogestion par les personnes fréquentant le GEM, qui doivent décider du mode de fonctionnement, tant aux niveaux administratif et financier qu’au niveau de l’organisation interne du GEM (règlement intérieur, activités…). Soutenu par un « parrain », notamment face à d’éventuelles difficultés, le groupe d’entraide mutuelle peut également être aidé par une association gestionnaire. Les animateurs du GEM, professionnels salariés ou bénévoles, viennent en appui aux membres du GEM dans sa gestion quotidienne et n’ont pas la fonction classique de travailleur social.

 

En résumé, les GEM ne constituent pas des structures médico-sociales au sens de l’article L. 312-1 du Code de l’action sociale et des familles. Ce sont des lieux de rencontre, d’échange et de soutien entre les adhérents, dont l’objectif premier est la création d’un lien social et la lutte contre l’isolement. Ils n’ont pas vocation à délivrer des prestations et des services médico-sociaux, mais peuvent favoriser l’accès aux soins et à un accompagnement médico-social de leurs adhérents, notamment par le développement de relations et de réseaux avec les institutions compétentes en la matière."

 

Pour consulter ce bilan dans son intégralité c'est ici.