2es Rencontres Soignantes en Psychiatrie

Montpellier

le Mercredi 23 nov 2016

Comment la psychose interroge l'éducation thérapeutique du patient ?

Argumentaire

Si l’objectif de l’éducation thérapeutique du patient (ETP) est « d’aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique », dès que la personne souffre de psychose (schizophrénie, troubles bipolaires ou paranoïa), la démarche se complexifie...

 

  • Le déni est une étape normale du processus d’appropriation de la maladie. Lorsqu’il est au cœur de la pathologie que faire en terme d’ETP,
  • Faut-il attendre que le patient soit prêt à intégrer un programme d’ETP ? Doit-on composer avec son refus de la maladie et procéder par petites touches ?
  • Les troubles cognitifs (attention, mémoire, fonctions exécutives, reconnaissance des émotions) décrits dans ces pathologies rendent plus aléatoires l’acquisition de compétences d’auto soins et/ou d’adaptation. Comment les prendre en compte sur un plan clinique et pédagogique ?
  • Les séances d’ETP, indépendamment de leurs aspects pédagogiques, constituent des temps cliniques. Comment analyser les interactions qui se déroulent dans ce cadre, les transmettre et les réintroduire dans le parcours de soins du patient ?
  • Les groupes d’ETP favorisent le partage entre pairs du vécu de la maladie, comment intégrer ces savoirs issus de l'expérience des patients dans la démarche d’ETP ?
  • Quelles « compétences » pour pratiquer l’ETP ? Avec quel type d’organisation ?

 

Telles sont les questions que la psychose pose à l’ETP... un territoire à explorer par soignés et soignants…

 

 

Lieu

Corum Montpellier

Esplanade Charles de Gaulle

BP 2200

34000 Montpellier

 

Pour plus de renseignement

Santé Mentale